Articles

Affichage des articles du février, 2015

Les règles de la maison : )

Image
" Il n'y a pas d'amour sans peur de l'amour " Françoise Sagan in Un orage immobile 

Charles Juliet

Image

Bernard Noël

Image

Comment publier ses poèmes

Victor Hugo 1802 - 1885

Image

Henri Meschonnic 1932 - 2009

Image
J’avance avec
le silence des arbres
je marche avec
le rond du ciel
je ne parle pas
mes mots
je les marche
et je marche mon silence
ça ne commence pas
et ça ne finit pas.
 Recueil « Puisque je suis ce buisson »


Achille Chavée 1906 - 1969

Image
"Je suis un vieux peau-rouge qui ne marchera jamais dans une file indienne"


Pierre Reverdy 1889 - 1960

Image
"Je n’attendais plus rien quand tout est revenu, la fraîcheur des réponses, les anges du cortège, les ombres du passé, les ponts de l’avenir, surtout la joie de voir se tendre la distance. J’aurais toujours voulu aller plus loin, plus haut et plus profond et me défaire du filet qui m’emprisonnait dans ses mailles. Mais quoi, au bout de tous mes mouvements, le temps me ramenait toujours devant la même porte. Sous les feuilles de la forêt, sous les gouttières de la ville, dans les mirages du désert ou dans la campagne immobile, toujours cette porte fermée – ce portrait d’homme au masque moulé sur la mort, l’impasse de toute entreprise. C’est alors que s’est élevé le chant magique dans les méandres des allées. Les hommes parlent. Les hommes se sont mis à parler et le bonheur s’épanouit à l’aisselle de chaque feuille, au creux de chaque main pleine de dons et d’espérance folle. Si ces hommes parlent d’amour, sur la face du ciel on doit apercevoir des mouvements de traits qui ressemb…

Victor Segalen 1878 - 1919

Image

10 000 visites :-)

Image
Super, merci :-) On continue 

Georges-Emmanuel Clancier

Image

Les femmes poètes bretonnes

https://archive.org/stream/lesfemmespotesb00saingoog#page/n5/mode/2up

Titre : Les femmes poètes bretonnes : [petite anthologie] / avec préf. et notices par le Cte de Saint-Jean (Mme Eugène Riom)
Auteur : Riom, Adine (1818-1899)
Éditeur : Société des bibliophiles bretons et de l'histoire de Bretagne (Nantes)
Date d'édition : 1892
Sujet : Poésie française -- Femmes écrivains -- Biobibliographie

Francis Giauque 1934 - 1965

"Ne trouvons plus de mots assez aigus
pour exprimer l'ampleur du désastre
vivons disloqués
dans les convulsions de l'angoisse
parmi les remous d'un désespoir si absolu
que rien n'en altère la cruauté
Sommes réduits à mendier les caresses de la mort
à accepter l'horreur pour s'en faire une défroque
dérivons vers les ravines de boue
jaillirons enchainés du centre putréfié de l'humiliation"
Janvier 1964



http://fr.wikipedia.org/wiki/Francis_Giauque

Coup de foudre - Wislawa Szymborska

Image
Coup de foudre Ils sont tous deux convaincus
d’être unis par un sentiment inattendu.
C’est beau, une telle certitude
mais l’incertitude est plus belle encore.

Ils ne se connaissaient pas avant, et ils croient
qu’il ne s’est jamais rien passé entre eux.
Mais qu’en pensent les routes, les marches, les couloirs,
où depuis longtemps ils pouvaient se croiser?

Je voudrais leur demander
s’ils se souviennent –
d’un face à face, un jour
peut-être dans une porte à tambour?
un « excusez-moi » dans la foule?
un « vous avez fait un faux numéro » dans le combiné?
– mais je connais la réponse.
Non, ils ne se souviennent pas.

Ils seraient très surpris d’apprendre
que depuis longtemps déjà
le hasard jouait avec eux.

Pas encore tout à fait prêt
à se changer en destin,
il les rapprochait, les éloignait,
leur coupait la route
et, étouffant un petit rire,
s’écartait d’un bond.

Il y eut des signes, des signaux,
indéchiffrables, mais peu importe.
Il y a trois ans peut-être
ou bien mardi dernier
une feuille…

Le loup et le chien - Jean de la Fontaine 1621 - 1695

Un Loup n'avait que les os et la peau,
Tant les chiens faisaient bonne garde.
Ce Loup rencontre un Dogue aussi puissant que beau,
Gras, poli, qui s'était fourvoyé par mégarde.
L'attaquer, le mettre en quartiers,
Sire Loup l'eût fait volontiers ;
Mais il fallait livrer bataille,
Et le Mâtin était de taille
A se défendre hardiment.
Le Loup donc l'aborde humblement,
Entre en propos, et lui fait compliment
Sur son embonpoint, qu'il admire.
"Il ne tiendra qu'à vous beau sire,
D'être aussi gras que moi, lui repartit le Chien.
Quittez les bois, vous ferez bien :
Vos pareils y sont misérables,
Cancres, hères, et pauvres diables,
Dont la condition est de mourir de faim.
Car quoi ? rien d'assuré : point de franche lippée :
Tout à la pointe de l'épée.
Suivez-moi : vous aurez un bien meilleur destin. "
Le Loup reprit : "Que me faudra-t-il faire ?
- Presque rien, dit le Chien, donner la chasse aux gens
Portants bâtons, et mendiants ;
Flatter c…

Pourquoi j'édite une revue de poésie en 2015 - Jean Pierre Lesieur

Image
 Pourquoi j'édite une revue de poésie en 2015
Parce que j'aime la poésie, pas toujours les poètes, mais toutes les poésies.
Parce que je suis tombé dans la poésie tout petit et que je n'ai su grandir qu'avec elle.
Parce que après avoir découvert Prévert je me suis dit qu'on ne pouvait pas laisser la poésie à ceux qui voulaient en faire un objet d'études et de glose perpétuelles.
Parce que la vie me faisait tellement chier qu'il fallait y mettre un bouquet de plaisirs.
Parce que j'ai rencontré un éditeur qui buvait et fabriquait du pinard et avait dans ses bras toutes les poétesses de la place.
Parce que je me suis fait virer de la première revue que j'ai voulu faire avec des poètes.
Parce que la solitude me va bien au teint.
Parce que une bonne partie des éditeurs que j'ai sollicités ont refusé ma prose trop simple et mes idées de partition.
Parce que ça me permettait enfin de vivre dans ce monde des lettres sans vertu aux têtes surdimensionnées.
Parce qu…

Il n'y a pas d'amour heureux - Louis Aragon 1897 - 1982

Il n'y a pas d'amour heureux

Rien n’est jamais acquis à l’homme Ni sa force
Ni sa faiblesse ni son cœur Et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d’une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un étrange et douloureux divorce
Il n’y a pas d’amour heureux

Sa vie Elle ressemble à ces soldats sans armes
Qu’on avait habillés pour un autre destin
A quoi peut leur servir de se lever matin
Eux qu’on retrouve au soir désœuvrés incertains
Dites ces mots Ma vie Et retenez vos larmes
Il n’y a pas d’amour heureux

Mon bel amour mon cher amour ma déchirure
Je te porte dans moi comme un oiseau blessé
Et ceux-là sans savoir nous regardent passer
Répétant après moi les mots que j’ai tressés
Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent
Il n’y a pas d’amour heureux

Le temps d’apprendre à vivre il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos cœurs à l’unisson
Ce qu’il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu’il faut de regrets pour payer un fri…

André Laude 1936 - 1995

Image

Yann Erwan Paveg

Image

Denis Vanier 1949 - 2000

"Je suis calme et enragé
on appelle ça
de la précision"


Paul Celan 1920 - 1970

Image

Une date - Mardi gras

Image
Crêpes ou carnaval ?


Valentin - Neuf Roses ~ Gabrielle Burel

Image
:-)

Eugène Guillevic 1907 - 1997

Image

Béatrice Douvre 1967 - 1994

Image

Pierre Colin 1939 - 2014

Image

Nicolas Bouvier 1929 - 1998

Image
Finalement, ce qui constitue l'ossature de l'existence, ce n'est ni la famille, ni la carrière, ni ce que d'autres diront ou penseront de vous, mais quelques instants de cette nature, soulevés par une lévitation plus sereine encore que celle de l'amour, et que la vie nous distribue avec une parcimonie à la mesure de notre faible cœur.

Nicolas Bouvier
L'usage du monde

Pas un jour

"Pas un jour sans une ligne"           Pline l'Ancien
Pas un jour
Sans poésie

Gabrielle Burel

Bernard Perroy

Image
Nouveau rivage  Me voici devant la nuit,
vêtu de mes seules paroles
d’air et de flammes intérieures. L’horizon s’étale à mes pieds,
la mer comme une mère
m’entourant de ses délicatesses et de ses prévenances répétées
battant la rive de mes pensées
pour m’ouvrir aux gestes tendres de l’amour, au simple sourire,
à la patience de nos mains
quand ils défont tous les nœuds de la vie. Bernard Perroy

Mahmoud Darwich 1941 - 2008

http://www.francopolis.net/Vie-Poete/DarwichMahmoud.html
Paroles de Prophète ?
Les étoiles n’avaient qu’un rôle :
M’apprendre à lire
J’ai une langue dans le ciel
Et sur terre, j’ai une langue
Qui suis-je ? Qui suis-je ?


Assia Djebar 1936 - 2015

Image

Ce jardin-là ~ Gabrielle Burel

Ce jardin-là
Les hortensias aux mille fleurs bleues exposent leur camaïeu pimpant sous le ciel couleur ardoise. Près du buis échevelé, l'auge de granit abrite des giroflées sauvages. Sur la pelouse où croît l'herbe folle, les rosiers se courbent sous l'ondée, leurs pétales rouges se détachent et recouvrent peu à peu le sol détrempé. Framboisiers et groseilliers s'enchevêtrent le long de la haie d'aubépine. Seul, le pommier au tronc moussu tend ses branches tordues comme une prière contre le déluge. Au fond du jardinet, la barrière ouverte sur la lande prolonge l'espace, invite à la promenade parmi les ajoncs drus et les bruyères pourpres qui égaient le roc acéré. Plus loin, les résineux tranchent par leur rectitude vert sombre. Sur le mont, derrière le rideau de pluie, la chapelle veille, nimbée d'un rai de soleil à travers la nuée. Ce jardin-là règne à jamais sur mon cœur.
© Gabrielle Burel  2014

Fernando Pessoa 1888 - 1935

Image
13/06/1888 - 30/11/1935

Jean Rousselot 1913 - 2004

Image

Bécassine a 110 ans

Image

Chandeleur

Image
Le Perce-Neige

Violette de la Chandeleur,

Perce, perce, perce-neige,

Annonces-tu la Chandeleur,

Le soleil et son cortège

De chansons, de fruits, de fleurs ?

Perce, perce, perce-neige

A la Chandeleur.

Robert Desnos

************