Articles

Affichage des articles du novembre, 2014

Pas même ~ Gabrielle Burel

L'air du temps ~ Gabrielle Burel

Défiance ~ Gabrielle Burel

Bernard Heidsieck 1928 - 2014

Image

Silence 1 ~ Gabrielle Burel

Image

Jean-Pierre Lesieur sur Ce qui reste

Osmose ~ Gabrielle Burel

Osmose 
Je voudrais
Mettre mes mots dans les siens
Emboîter mes pensées dans ses idées
Respirer sur le même air
Sans rimes ni saisons 
Je pourrais
Être la voix de ses émotions
Les bras de ses passions
L'instrument de son imaginaire
Sans vouloir ni possession
Je saurais
Exister dans son espace
Armée d'une douleur si douce
Que l'illusion qui embrume tout
Permet de survivre au vide
Tous droits réservés Gabrielle Burel 30 juin 2014

Alain Suied 1951 - 2008

De l'autre côté

1

Attention, de l'autre côté
il n'y a rien. J'en reviens.

Ni désir, ni rêve ni même leur retour.
Et la terreur d'exister a joué son dernier tour.

J'en reviens. De l'autre côté
il n'y a plus de liens.

Il y a un visage.
Il n'a pas d'ombre ni de reflet.

Amadou Hampaté Bâ

Planète ~ Gabrielle Burel

http://www.falbalapat.com/pages/gabrielle-burel-15.html

 Égalementsur Les Tas de Mots n°16

Benjamin Fondane 1898 - 1944

Image
http://blogs.mediapart.fr/blog/patrice-beray/130308/fondane-poete-du-mal-des-fantomes Un jour viendra, sans doute, quand le poème luse trouvera devant vos yeux. Il ne demanderien! Oubliez-le, oubliez-le! Ce n’estqu’un cri, qu’on ne peut pas mettre dans un poèmeparfait, avais-je donc le temps de le finir?Mais quand vous foulerez ce bouquet d’ortiesqui avait été moi, dans un autre siècle,en une histoire qui vous sera périmée,souvenez-vous seulement que j’étais innocentet que, tout comme vous, mortels de ce jour-là,j’avais eu, moi aussi, un visage marquépar la colère, par la pitié et la joie,un visage d’homme, tout simplement!
(1942)Benjamin Fondane - Préface en prose, extrait de L'Exode (Super flumina Babylonis), publié dans l’anthologie Le mal de fantômes, Paris, Éditions Verdier, 2006, p. 153.

Henri Michaux 1899 - 1984

http://lapoesiequejaime.net/michaux.htm

MA VIE

Tu t'en vas sans moi, ma vie.
Tu roules.
Et moi j'attends encore de faire un pas.
Tu portes ailleurs la bataille.
Tu me désertes ainsi.
Je ne t'ai jamais suivie.
Je ne vois pas clair dans tes offres.
Le petit peu que je veux, jamais tu ne l'apportes.
A cause de ce manque, j'aspire à tant.
À tant de choses, à presque l'infini...
À cause de ce peu qui manque, que jamais n'apportes.

(Extrait de "La Nuit Remue" Poésie/Gallimard)


Poésie libertaire

Armand Robin 1912 - 1961

Image

Toussaint de Jacques Prévost

Toussaint Bouquet blanc dans le cimetière,
Rose rouge dans les oeillets blancs,
Bouquet d'amour taché de sang. Rose rouge, ou poignard vibrant,
Enfant tombeau, Maman de pierre,
Petit berceau de marbre blanc. Rose rouge, mon coeur, griffant,
Larmes cachées, séchées au vent,
Bouquet blanc dans le cimetière, Rouge baiser
Sur masque blanc. Jacques Prévost (1998 - Poèmes pour l'an 2000 - Extraits)