Alain Suied 1951 - 2008


De l'autre côté

1

Attention, de l'autre côté
il n'y a rien. J'en reviens.

Ni désir, ni rêve ni même leur retour.
Et la terreur d'exister a joué son dernier tour.

J'en reviens. De l'autre côté
il n'y a plus de liens.

Il y a un visage.
Il n'a pas d'ombre ni de reflet.


2
Il y a un visage.
Je suis égaré dans sa lumière.

Je dois revenir
du côté des vivants.

Je traverse la frontière
et je cherche ton regard absent.

De l'autre côté sauvage
un feu m'a brûlé.

C'était la griffe acérée
de tes yeux sans partage.

3

De l'autre côté, il n'y a rien
ou peut-être une blessure ?

Un regard oublié, qui revient
ou sa mélancolie sans mesure ?

Je me penche au bord du vide
et soudain ton absence a un poids.

C'est une trace inaperçue, ride
sur la face des eaux une voix

qui souffle soudain du passé
le vent muet de l'autre côté.

______________________________________________

Le regard traverse
toutes les dimensions du temps
tous les silences de l'espace
le regard sans chair
traverse les générations
jusqu'au premier désir
inconnu.

Es-tu cette pure offrande ?

Le regard ne sait pas voir.
Il accueille l'horizon
il scrute le passé
et il donne le monde
mais il ne voit pas
la demande peut-être
inutile.

Es-tu cet obscur oubli ?

Dans le noir de la pupille
le regard, est-ce un miroir
est-ce un jeu d'ombres
est-ce un reflet de la mémoire ?
Le regard est-il une parole
sans langage, un cri
sans témoin, pure offrande
ou pur oubli ?

Tu existes à travers
le temps et l'espace
tu existes dans le regard
de la première lueur
inconnue.

Alain Suied
http://www.espritsnomades.com/sitelitterature/suied/alainsuied.html


http://www.lacauselitteraire.fr/poesie-de-la-presence

http://revue.improbable.pagesperso-orange.fr/poesie/suied/

http://francais.agonia.net/index.php/article/13978079/index.html
Hommage

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Suied


Articles les plus consultés

Alain Bosquet 1919 1998

Ce qu'il faut - Supervielle

Neruda Ode à un albatros voyageur

Henri Pichette 1924 - 2000

Anna de Noailles 1876 1933

Toussaint - Verlaine

Parce que ~ Gabrielle Burel