Réflexion... Maurice Blanchot

L’œuvre est solitaire : cela ne signifie pas qu’elle reste incommunicable, que le lecteur lui manque. Mais qui la lit entre dans cette affirmation de la solitude de l’œuvre, comme celui qui l’écrit appartient au risque de cette solitude.

Maurice Blanchot. L'Espace Littéraire

Vu les sept derniers jours

Baudelaire - Le monde va finir

Alain Suied De l'autre côté

Yves Bonnefoy Le PONT DE FER

René Char- Commune présence

Réflexion... Saint John Perse

Réflexion... Hannah Arendt

Réflexion... Michel Billé

WILLIAM CHAPMAN Notre Langue

Elisa Mercoeur - Rêverie