Réflexion... Maurice Blanchot

L’œuvre est solitaire : cela ne signifie pas qu’elle reste incommunicable, que le lecteur lui manque. Mais qui la lit entre dans cette affirmation de la solitude de l’œuvre, comme celui qui l’écrit appartient au risque de cette solitude.

Maurice Blanchot. L'Espace Littéraire

Vu les sept derniers jours

Poésie ininterrompue - Eluard

Georg Heym – Ceux qui vont se suicider

Pablo Neruda – Fable de la sirène et des ivrognes

WINSTON PEREZ - Fuite

PAUL VINCENSINI Aucun signe

Jorge Luis Borges – Le Bonheur

Joseph von Eichendorff

Octavio Paz - Pierre de Soleil

Nichita Stănescu. Si le poète se décourageait

PAUL VERLAINE - Sagesse