À jamais ~ Gabrielle Burel



À jamais

Je suis fatigué  
J'ai trop voyagé  
Mes pas ne me portent plus  
Nulle part  
J'ai tant marché
J'ai tant vécu  
Mon cœur ne se souvient plus
De rien

J'ai trop couru les chimères  
J'ai trop connu les illusions  
Les rêves ne me parlent plus

Et toi  
Tu me reviens  
Farandole de soleil  
Et toi  
Tu m'enlèves  
De mon exil volontaire
Prends ma main  
Gavotte des montagnes  
Endiablée cadencée  
Toi qui crois en moi  
À jamais

© Gabrielle Burel
septembre 2014


Articles les plus consultés

Alain Bosquet 1919 1998

Ce qu'il faut - Supervielle

Neruda Ode à un albatros voyageur

Henri Pichette 1924 - 2000

Anna de Noailles 1876 1933

Toussaint - Verlaine

Parce que ~ Gabrielle Burel