ALEJANDRA PIZARNIK. Mots

Mots. C’est tout ce qu’on m’a donné. Mon héritage. Ma condamnation. Demander qu’on l’annule. Comment le demander avec des mots ? Les mots sont mon absence particulière. Comme la célèbre "propre mort" (célèbre pour les autres), il y a en moi une absence autonome faite de langage. Je ne comprends pas le langage et c’est la seule chose que j’aie. Je suis la nuit et nous avons perdu. C’est ainsi que je parle, lâches. La nuit est tombée et on a déjà pensé à tout.“
ALEJANDRA PIZARNIK.

Vu les sept derniers jours

Baudelaire - Le monde va finir

Alain Suied De l'autre côté

Yves Bonnefoy Le PONT DE FER

René Char- Commune présence

Réflexion... Saint John Perse

Réflexion... Hannah Arendt

Réflexion... Michel Billé

WILLIAM CHAPMAN Notre Langue

Elisa Mercoeur - Rêverie