Norge


EN VOUS-MËME

Rentrez en vous-même disait Alfred. Mais Jules protestait: j'aime la surface, moi, la profondeur des mers ne m'intéresse pas et mon contentement, c'est le soleil sur la vague, le reflet du rivage, un peu d'écume. D'ailleurs, en moi-même, il fait sinistre, il n'y a personne.

QUOI OU QU'EST-CE?
Stéphane pose toujours des questions embarrassantes. On connaît ça: c'est pour empêcher qu'on lui en pose. On réfléchit, on essaie de trouver, on peine sur des explications. Pendant ce temps-là, Stéphane peut cueillir une marguerite, écouter un merle, allumer un feu de bois. Il n'écoute pas; il déteste les réponses; il déteste les questions....

POUR L'ODEUR
Encore des idées! on en avait déjà, dit Claude au visiteur qui se lissait la barbe. - Les miennes sont les vraies, jeune homme, il faut les croire. - Monsieur, lui répond Claude, avec tous mes respects, vous n'en auriez pas une, ô seule et même fausse, mais qui sache sourire et sente le lilas?"

Norge - Oeuvres poétiques
Seghers 1978

Vu les sept derniers jours

JORGE LUIS BORGES

Conrad Aiken - La Musique que j'entendais avec toi

CARLO BORDINI- Poème inutile

HENRY BAUCHAU - LE SEL

Réflexion.. OSSIP MANDELSTAM

ALEJANDRA PIZARNIK

RENE CHAR - Allégeance

Poésie ininterrompue - Eluard

Gérard de Nerval - Fantaisie

Boris Pasternak Poésie