Luis de Lión

Via Laurent Bouisset (merci)

Luis de Lión, poète indien guatémaltèque séquestré et torturé à mort par les fascistes dans les années 80, avait trouvé le temps d'écrire avant le pire :

Epitafio

¿Por qué se empeña la muerte
en matar, vanamente, a la vida,
si la más humilde semilla
rompe la piedra más fuerte?

Épitaphe

Pourquoi la mort s'acharne-t-elle
à vainement tuer la vie,
si la plus humble graine déchire
la plus forte des pierres ?

Vu les sept derniers jours

Abstraction ~ Gabrielle Burel

ALICIA SUSKIN OSTRIKER - Les Vieillards

Gérard Le Gouic - De quoi sera faite la nuit

Boileau - L'art poétique

SYLVIA PLATH - Mort-nés

ALEJANDRA PIZARNIK - Arts invisibles

Anna Akhmatova - Les poèmes

Réflexion... Mandelstam

Unica Zürn - L'esprit hors de la bouteille

Pessoa - Initiation