À Philis Pierre de Marbeuf 1596 - 1645



À Philis

Et la mer et l'amour ont l'amer pour partage,
Et la mer est amère, et l'amour est amer,
L'on s'abîme en l'amour aussi bien qu'en la mer,
Car la mer et l'amour ne sont point sans orage.

Celui qui craint les eaux, qu'il demeure au rivage,
Celui qui craint les maux qu'on souffre pour aimer,
Qu'il ne se laisse pas à l'amour enflammer,
Et tous deux ils seront sans hasard de naufrage.

La mère de l'amour eut la mer pour berceau,
Le feu sort de l'amour, sa mère sort de l'eau,
Mais l'eau contre ce feu ne peut fournir des armes.

Si l'eau pouvait éteindre un brasier amoureux,
Ton amour qui me brûle est si fort douloureux,
Que j'eusse éteint son feu de la mer de mes larmes.

Pierre de Marbeuf


http://www.eternels-eclairs.fr/biographie-pierre-de-marbeuf.php

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/pierre_de_marbeuf/pierre_de_marbeuf.html

https://fr.wikisource.org/wiki/Auteur:Pierre_de_Marbeuf

http://www.bacfrancais.com/bac_francais/biographie-marbeuf.php

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_de_Marbeuf

Vu les sept derniers jours

Poésie ininterrompue - Eluard

Haïku

Je ne sais pourquoi... Verlaine

Comme en Poésie - Les auteurs 2000 / 2015

Comédie ~ Gabrielle Burel

L'arbre des amis - Borges

Zone - Guillaume Apollinaire

Puisque l'aube grandit - Verlaine

Parce que ~ Gabrielle Burel