11 novembre

11 novembre



Au champ d'honneur, les coquelicots Sont parsemés de lot en lot
Auprès des croix, et dans l'espace
Les alouettes devenues lasses
Mêlent leurs chants au sifflement
Des obusiers*.

Nous sommes morts,
Nous qui songions la veille encor'
A nos parents, à nos amis,
C'est nous qui reposons ici,
Au champ d'honneur.

A vous jeunes désabusés,
A vous de porter l'oriflamme*
Et de garder au fond de l'âme
Le goût de vivre et de liberté.
Acceptez le défi, sinon
Les coquelicots se faneront
Au champ d'honneur.

 De John Mac Crae « In Flanders Fields »
Traduction : Jean Pariseau
 http://ekladata.com/RVIGJtq0xOqQK74IgZc4toQIQLQ.pdf



Le coquelicot ou le bleuet
Les poilus français ont choisi le bleuet comme symbole de leur guerre.
Les Anglais eux ont choisi le coquelicot comme fleur du Souvenir,

Poème d'Alphonse Bourgoin, 1916
Bleuets de France
Les voici les p’tits « Bleuets »
Les Bleuets couleur des cieux
Ils vont jolis, gais et coquets,
Car ils n’ont pas froid aux yeux.
En avant partez joyeux ;
Partez, amis, au revoir !
Salut à vous, les petits « bleus »,
Petits « bleuets », vous notre espoir !

John McCrae

Dans les champs de Flandres les coquelicots fleurissent
Entre les croix, rang après rang
Qui marquent notre place : et dans le ciel
Les alouettes volent en continuant bravement à chanter,
À peine audibles au-dessus des canons.
Nous sommes les Morts. Il y a juste quelques jours
Nous vivions, sentions l’aurore, voyions la lueur du crépuscule,
Aimions et étions aimés, et maintenant nous gisons
Dans les champs de Flandres.
Oubliez notre querelle avec l’ennemi,
Vers vous de nos mains défaillantes nous tendons
Le flambeau, pour que vous le teniez haut,
Si vous perdez confiance en nous qui mourons
Nous ne dormirons pas, bien que les coquelicots poussent
Dans les champs de Flandres.

Articles les plus consultés

Alain Bosquet 1919 1998

Ce qu'il faut - Supervielle

Neruda Ode à un albatros voyageur

Henri Pichette 1924 - 2000

Anna de Noailles 1876 1933

Toussaint - Verlaine

Parce que ~ Gabrielle Burel