Réflexion... Milan Hübl

Pour liquider un peuple, on commence par lui enlever la mémoire. On détruit ses livres, sa culture, son histoire. Puis quelqu’un d’autre lui écrit d’autres livres, lui donne une autre culture, lui invente une autre histoire. Ensuite, le peuple commence lentement à oublier ce qu’il est, et ce qu’il était . Et le monde autour de lui l’oublie encore plus vite

Milan HÜBL , historien tchèque

Vu les sept derniers jours

Buson

Poésie ininterrompue - Eluard

Haïku

Zone - Guillaume Apollinaire

Ryôkan

Comme en Poésie - Les auteurs 2000 / 2015

Parce que ~ Gabrielle Burel

Maurice Carême - La Peine

Comédie ~ Gabrielle Burel