Jean Richepin 1849 - 1925



"Voici ce que chante un vieux chant!
Les vagues parlent en marchant.

L'une dit à l'autre: Ma soeur,
Pour nous la vie est sans douceur.

Vois combien vite en est le cours!
A court passage, plaisirs courts!

Mais l'autre lui répond: Ma soeur,
Sa Brièveté fait sa douceur.

A longue existence, longs soins!
Et vivre peu, c'est souffrir moins.

Comme elle gémissait cela,
Brusque, un flot les interpella.

Les cheveux au vent, les yeux fous,
Il leur dit: Sottes, taisez-vous!

Vivre, c'est dépenser comptant
Toute sa vie en un instant.

Qu'importe avant? Qu'importe après?
On passe, on reste sans regrets;

Et le tout, c'est d'avoir goûté
Dans cet instant l'éternité"

Jean Richepin in La Mer

http://gallica.bnf.fr/m/Search?q=jean+Richepin+ 

http://www.jeanrichepin.free.fr/

http://www.www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net/fiches_bio/richepin_jean/richepin_jean.htm

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/jean_richepin/jean_richepin.html

http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/jean-richepin

http://www.poetica.fr/categories/jean-richepin/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Richepin

Articles les plus consultés

Alain Bosquet 1919 1998

Ce qu'il faut - Supervielle

Neruda Ode à un albatros voyageur

Henri Pichette 1924 - 2000

Anna de Noailles 1876 1933

Toussaint - Verlaine

Parce que ~ Gabrielle Burel