Ceci - Pessoa

 Ceci

On dit que je feins, ou mens,
Tout ce que j’écris. C’est faux.
Tout simplement je sens
Avec l’imagination.
Je ne me sers pas du cœur. 

Tout ce que j’éprouve, ou rêve,
Ce qui me lèse, ou s’achève,
est comme une terrasse
Sur autre chose encore.
C’est cette chose qui est belle.
C’est pourquoi j’écris au milieu
De ce qui est lointain,
Délivré de mes fascinations,
Sérieux de ce qui ne l’est.
Sentir ? Au lecteur de sentir !
Fernando Pessoa

Et justement, je sens cette absence de cœur ... GB

Vu les sept derniers jours

Levée en masse - Jean Malrieu 1915 - 1976

Sylvia Plath 1932 1963

Pierre Autin Grenier 1947 2014

Poésie ininterrompue - Eluard

Paol Keineg