Dernière gerbe - Victor Hugo

"Oui, le tonnerre éclaire et gronde sous mon front,
J’ai sous mon crâne obscur le gouffre et la tempête,
Et l’indignation du flot que rien n’arrête ;
J’ai dans mon coeur le roc et toute sa fierté ;
Et je jette dans l’air un cri de liberté,
J’insulte le brouillard des préjugés sans nombre,
Je souffle un tourbillon de vérité sur l’ombre,
Je lâche au vent mon. âme, et certes, j’ai ce droit,
Puisque l’oiseau de mer vient voler sur mon toit."
Victor Hugo

Victor Hugo
DERNIÈRE GERBE
1902
CXXVIII

Vu les sept derniers jours

Abstraction ~ Gabrielle Burel

ALICIA SUSKIN OSTRIKER - Les Vieillards

Gérard Le Gouic - De quoi sera faite la nuit

Boileau - L'art poétique

SYLVIA PLATH - Mort-nés

ALEJANDRA PIZARNIK - Arts invisibles

Anna Akhmatova - Les poèmes

Réflexion... Mandelstam

Unica Zürn - L'esprit hors de la bouteille

Pessoa - Initiation