Lucien Jacques 1891 - 1961



http://www.amislucienjacques.wordpress.com/

http://jeandespinoy.blogspot.be/2015/06/je-crois-en-lhomme-cette-ordure-je.html#links
CREDO
Je crois en l’homme, cette ordure,
je crois en l’homme, ce fumier,
ce sable mouvant, cette eau morte ;

je crois en l’homme, ce tordu,
cette vessie de vanité ;
je crois en l’homme, cette pommade,
ce grelot, cette plume au vent,
ce boutefeu, ce fouille-merde ;
je crois en l’homme, ce lèche-sang.

Malgré tout ce qu’il a pu faire
de mortel et d’irréparable,
je crois en lui,
pour la sûreté de sa main,
pour son goût de la liberté,
pour le jeu de sa fantaisie,

pour son vertige devant l’étoile,
je crois en lui
pour le sel de son amitié,
pour l’eau de ses yeux, pour son rire,
pour son élan et ses faiblesses.

Je crois à tout jamais en lui
pour une main qui s’est tendue.
Pour un regard qui s’est offert.
Et puis surtout et avant tout
pour le simple accueil d’un berger.

Lucien Jacques

extrait de "C'était hier et c'est demain", éd. Seghers, 2004

http://dormirajamais.org/jacques/
Le noyé, par Lucien Jacques.
 À ceux de mon escouade
Le noyé qui gît là dans l’herbe de la berge,
n’ayant plus rien d’humain qu’une main non rongée
où luit un anneau d’or,
poussé du pied par vous avec haine et dégoût
ainsi que la charogne d’une bête mauvaise,
parce qu’il est vêtu d’un dolman ennemi
était pourtant un homme–un homme–un tout jeune homme
nourri d’air, de soleil, d’amour, tout comme vous.
Peut-être que chez lui vivait sa douce mère,
sûrement son épouse, peut-être des enfants!
Songez, quelle agonie angoissée loin des siens
il dut avoir, blessé, dans l’ombre de la nuit
et l’eau froide et profonde.
Qu’une pensée humaine au moins soit son linceul.

Poème écrit en 1914. Publié dans La Pâque dans la grange, 1924. Voir aussi L’association des amis de Lucien Jacques.

https://histoiredefamille.wordpress.com/2010/06/09/gregoire-lopez-lucien-jacques/
http://www.centrejeangiono.com/pages/activites-expoanterieure.php

 http://www.printempsdespoetes.com/index.php?url=poetheque/poetes_fiche.php&cle=450&nom=Lucien+Jacques

http://bibliobs.nouvelobs.com/documents/20140721.OBS4301/lucien-jacques-dans-les-tranchees-je-ne-veux-pas-mourir-comme-un-betail.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lucien_Jacques


Articles les plus consultés

Alain Bosquet 1919 1998

Ce qu'il faut - Supervielle

Neruda Ode à un albatros voyageur

Henri Pichette 1924 - 2000

Anna de Noailles 1876 1933

Toussaint - Verlaine

Parce que ~ Gabrielle Burel