Alain Lemoigne

 On entre en poésie comme on entre en religion.


 via http://ardentpays12.over-blog.com/:


http://ardentpays12.over-blog.com/2015/03/alain-lemoigne-entrer-en-poesie.html 
 1
http://ardentpays12.over-blog.com/2015/03/alain-lemoigne-entrer-en-poesie-2.html
2
http://ardentpays12.over-blog.com/2015/03/alain-lemoigne-entrer-en-poesie-3.html
3
http://ardentpays12.over-blog.com/2015/03/alain-lemoigne-entrer-en-poesie-4.html
4
http://ardentpays12.over-blog.com/2015/03/alain-lemoigne-entrer-en-poesie-5.html
5

http://ardentpays12.over-blog.com/2015/03/alain-lemoigne-quelques-poemes.html
quelques poèmes

****
 http://comme.en.poesie.over-blog.com/article-5358888.html

" Un poète, ce n'est pas un esthète
ni la plante savante d'une université.
Un poète, ce n'est pas un courtisan
ni le porte-lyre d'un parti.
Un poète, ce n'est pas un bonimenteur
ni le notable d'une certitude.
Un poète, ce n'est pas un linguiste
ni le cuisinier ès plagiats.
Un poète, ce n'est pas un bouffon
ni l'esseulé de la petite tour.
Un poète, ce n'est pas un monsieur-je-sais-tout ni le balèze des urinoirs médiatiques.
Un poète, ce n'est pas un jongleur
ni le farfadet des poncifs recyclés.
Un poète, ce n'est pas une définition
mais tout juste un instant
qui devient."
Alain LEMOIGNE


http://www.jacques-basse.net/2011/10/16/alain-lemoigne/

http://revue-texture.fr/Justice-du-fruit.html
Justice du fruit

http://www.eulalie.fr/auteurs/repertoire-des-auteurs/article/alain-lemoigne

Extrait de Passages du témoin
27
Attends de voir
l’irruption des grandes terres
quand l’âme brille
impalpable et bleue.
Ce ne sont que parentés d’érables
jeune océan des prés
et l’été flambe à pas perdus.
Alors on regarde Dieu
comme une céréale
et l’on entend l’épi
grandir parmi ses grains.

- Extrait de L’Inattendue
Autre qui me ressemble
mon double et troublant moi,
tu murmures que je suis
ton arbre et ta maison
et que nos yeux nos lèvres
se connaissaient déjà.
Nous sommes les miroirs
d’un même paysage,
bruits gourmands de la mer
ornières retrouvées.
Nous rêvons d’une voix
ne buvons qu’à ta bouche
lorsque la terre soulève
et renverse d’un cri
la même chair scellée
dans sa course jumelle.

https://books.google.fr/books?id=uRDVWgO6OigC&pg=PA9&lpg=PA9&dq=Alain+Lemoigne+poemes&source=bl&ots=oXOLMHqtS_&sig=c6JeuD9tOBA9Y8XRlBAy-lDC58c&hl=fr&sa=X&ei=nbL5VI3KIoHEUvv9gvAE&ved=0CDYQ6AEwBDgK#v=onepage&q=Alain%20Lemoigne%20poemes&f=false

Articles les plus consultés

Alain Bosquet 1919 1998

Ce qu'il faut - Supervielle

Neruda Ode à un albatros voyageur

Henri Pichette 1924 - 2000

Anna de Noailles 1876 1933

Toussaint - Verlaine

Parce que ~ Gabrielle Burel