Réflexion... Pierre Michon

PIERRE MICHON

- Qu'est-ce qui rend la phrase parfaite ?

- Son aloi. L'aloi, chez les anciens; chez Villon par exemple, c'est le bruit que fait une pièce en tombant sur le comptoir. On entend de quel alliage elle est faite. On entend si c'est une bonne pièce ou une mauvaise.
Il y a un aloi pour la litté­rature. Je l'entends. Tout de suite.
Si la phrase est écrite, elle est versée à mon compte sur l'éternité.

Commentaires

Vu les sept derniers jours

Poésie ininterrompue - Eluard

René TAVERNIER - Il y en a qui prient, il y en a qui fuient

Réflexion... Bernard Noël

André Breton – Moins de temps

Henri BATAILLE Les souvenirs

Conrad Aiken - La Musique que j'entendais avec toi

Yeats La douleur d'aimer

Liliane Wouters - Au bout de l'amour

Voyageur voyageur - Supervielle

ALEJANDRA PIZARNIK - Poème