Réflexion... Pierre Michon

PIERRE MICHON

- Qu'est-ce qui rend la phrase parfaite ?

- Son aloi. L'aloi, chez les anciens; chez Villon par exemple, c'est le bruit que fait une pièce en tombant sur le comptoir. On entend de quel alliage elle est faite. On entend si c'est une bonne pièce ou une mauvaise.
Il y a un aloi pour la litté­rature. Je l'entends. Tout de suite.
Si la phrase est écrite, elle est versée à mon compte sur l'éternité.

Vu les sept derniers jours

Baudelaire - Le monde va finir

Alain Suied De l'autre côté

Yves Bonnefoy Le PONT DE FER

René Char- Commune présence

Réflexion... Saint John Perse

Réflexion... Hannah Arendt

Réflexion... Michel Billé

WILLIAM CHAPMAN Notre Langue

Elisa Mercoeur - Rêverie