WINSTON PEREZ - Fuite

WINSTON PEREZ - Fuite

Et Je me suis enfui
Je suis devenu Sphinx
Et mille ans sont passés
au doux son de Syrinx
Et Je me suis enfui
J’ai acosté à Tyr
Et quand le soleil fût
je ressortis ma Lyre
Et je me suis enfui
Et coupait au silex
Je m’enivrai la nuit
des horizons convexes
Et je me suis enfui
Pour ne jamais revoir
l'aube

Commentaires

Vu les sept derniers jours

Poésie ininterrompue - Eluard

René TAVERNIER - Il y en a qui prient, il y en a qui fuient

Réflexion... Bernard Noël

André Breton – Moins de temps

Henri BATAILLE Les souvenirs

Conrad Aiken - La Musique que j'entendais avec toi

Yeats La douleur d'aimer

Liliane Wouters - Au bout de l'amour

Voyageur voyageur - Supervielle

ALEJANDRA PIZARNIK - Poème