Sabine Sicaud

DEMAIN

Tout voir, - je vous ai dit que je voulais tout voir,
Tout voir et tout connaître !
Ah ! ne pas seulement le rêver… le pouvoir !
Ne pas se contenter d'une seule fenêtre
Sur un même horizon,
Mais dans chaque pays avoir une maison
Et flâner à son gré de l'une à l'autre - ou mieux,
Avoir cette maison roulante,
Cette maison volante, d'où les yeux
Peuvent aller plus loin, plus loin toujours ! Attente
D'on ne sait quoi… je veux savoir ce qu'on attend.

Tout savoir… Tout savoir de l'univers profond,
Des êtres et des choses,
De la terre et des astres, jusqu'au fond.
Savoir la cause
De cet amour qu'on a pour des noms de pays,
Des noms qui chantent à l'oreille avec instance
Comme s'ils appelaient depuis longtemps,
Depuis toujours - des noms immenses
Dont on est envahi,
Ou des noms tout petits, presque ignorés.

Longs pays blancs du Nord, pays dorés
Du Sud ou du Levant plein de mystère...
Et les jeunes, aux villes claires :
New York, San Francisco, Miami, des lumières,
Du bruit, de la vitesse, de l'espace...

Ah ! tout voir, tout savoir des minutes qui passent,
De celles qui viendront...
Demain, comme je t'aime !
Je ne fais qu'entrouvrir les yeux, lever le front,
Commencer de comprendre.
Hier, savais-je même
Ce que c'était que respirer dans le jour tendre ?

Bonheur de voir, d'entendre,
Qui vient à vous dans un frisson ;
Tant de beauté, tant de couleurs, de sons...
Royaume de la vie !

Poème inachevé de Sabine Sicaud

Vu les sept derniers jours

Boileau - L'art poétique

Anna Akhmatova - Les poèmes

Gérard Le Gouic - De quoi sera faite la nuit

ALEJANDRA PIZARNIK - Arts invisibles

Poésie ininterrompue - Eluard

Unica Zürn - L'esprit hors de la bouteille

ALICIA SUSKIN OSTRIKER - Les Vieillards

Abstraction ~ Gabrielle Burel

Henri Michaux - Avenir

Pessoa - Initiation