Alain Bosquet 1919 1998


Poète

J’ai mis du dentifrice
sur mes amours.
J’ai nourri de vinaigre
mon inutilité.
Avec ma lame de rasoir
j’ai balafré mon absolu.
Je suis enfin concret
comme un aspirateur,
comme une paire de skis rouges.
Je suis à vendre
parmi les ouvre-boîtes,
les rince-doigts, les abat-jour,
poète,
produit de première nécessité.

 ALAIN BOSQUET (1919~1998)



http://www.arllfb.be/composition/membres/bosquet.html

http://pierresel.typepad.fr/la-pierre-et-le-sel/2011/11/alain-bosquet-un-po%C3%A8te-cosmopolite.html

https://poesiemuziketc.wordpress.com/2012/07/26/alain-bosquet-poemes/

http://diereseetlesdeux-siciles.hautetfort.com/apps/m/archive/2015/01/30/alain-bosquet-opus-2-5548252.html

http://www.wikipoemes.com/poemes/alain-bosquet/

http://www.poemes.co/alain-bosquet.html

http://jnleblanc.canalblog.com/archives/2009/04/06/13267692.html

http://alpea91.canalblog.com/archives/2010/05/28/17993608.html




https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Bosquet

Articles les plus consultés

Ce qu'il faut - Supervielle

Henri Pichette 1924 - 2000

Neruda Ode à un albatros voyageur

Anna de Noailles 1876 1933

Toussaint - Verlaine

Parce que ~ Gabrielle Burel