Un jour un peintre... Louyse Larie ... - 2015



15 décembre 2015,  Louyse est partie .

Là-bas


Là-bas,
Est suspendu à jamais le rêve,
Celui qui naquit des yeux de l'hirondelle
Et seul a planté la rose dans l'océan.

Là-bas,
J'ai humé l'odeur oubliée sans trêve,
Celle qui a creusé le vide dans ses mains , si belles
Furent-elles du cœur affamé de l'an.

Là-bas,
Se blottit l'écho qui en crève,
Après avoir déplacé le bonheur de l'échelle,
Quand bien même, pouvait être le silence incandescent.

Là-bas,
J'ai frôlé l'abîme qui se relève,
Le croyant à tort, ô combien si cruel,
Sans en comprendre le messager bien pensant,
Dont la mission consistait à rétablir la lumière du confluent.

Là-bas,
Il se dit que l'empreinte de la sève
Réinvente la mélodie de l'étincelle.
J'irai revisiter le présent.

Là-bas,
Je partirai, sans que s'achève
L'auréole de l'instant,
Pour avoir confondu ce que le désarroi épelle
Au creux de l'illusion des violoncelles.

Louyse Larie

http://short-edition.com/auteur/lourie

Articles les plus consultés

Alain Bosquet 1919 1998

Ce qu'il faut - Supervielle

Henri Pichette 1924 - 2000

Neruda Ode à un albatros voyageur

Anna de Noailles 1876 1933

Toussaint - Verlaine

Parce que ~ Gabrielle Burel