J'aime les poèmes qui ... Artaud



Tout ce qui n’est pas un tétanos de l’âme ou ne vient pas d’un tétanos de l’âme comme les poèmes de Baudelaire et d’Edgar Poe n’est pas vrai et ne peut pas être reçu dans la poésie. […] J’aime les poèmes des
affamés, des malades, des parias, des empoisonnés : François Villon, Charles Baudelaire, Edgar Poe, Gérard de Nerval, et les poèmes des suppliciés du langage qui sont en perte dans leurs écrits, et non de
ceux qui s’affectent perdus pour mieux étaler leur conscience et leur science et de la perte et de l’écrit. Les perdus ne le savent pas, ils bêlent ou brament de douleur et d’horreur. […] J’aime les poèmes qui puent le manque et non les repas bien préparés

Lettres de Rodez, 1946

Vu les sept derniers jours

AD(n) - La Charmeuse

AD(n) - Essence du temps

VICTOR HUGO - Mais tu brûles

Erik Satie - pensées

Robert Desnos

Supervielle - Le matin et les arbres

Félix Leclerc

Paul Eluard

Maurice FOMBEURE - Les Écoliers