Nichita Stanescu 1933 - 1983

 

 

  L'éloge de l'homme

Du point de vue des arbres,
le soleil est une raie de chaleur,
les hommes une émotion accablante ...
Ils sont les fruits flâneurs
d'un arbre tellement plus grand !

Du point de vue des pierres,
le soleil est une pierre filante,
les hommes - une douce pesanteur ...
Ils sont le mouvement ajouté au mouvement,
et la lumière qu'on voit venir du soleil !

Du point de vue de l'air,
le soleil est un air plein d'oiseaux,
aux ailes battant, s'entremêlant.
Les hommes sont des oiseaux inouïs,
aux ailes grandies en-dedans,
qui battent, flottent, planent,
dans un air plus pur - qui est la pensée !

in Une vision des sentiments 


 La poésie

La poésie est l'oeil qui pleure
Elle est l'épaule qui pleure,
L'oeil de l'épaule qui pleure.
Elle est la main qui pleure
L'oeil de la main qui pleure.
Elle est la plante du pied qui pleure
L'oeil du talon qui pleure.
Ô, vous, amis
La poésie n'est pas la larme
Elle est les pleurs mêmes
Les pleurs d'un oeil non inventé
La larme de l'oeil
De celui qui doit être beau
De celui qui doit être heureux.

in Les non-mots

Nichita Stanescu - Les non-mots et autres poèmes



http://www.amour.ro/poesies/nichita-stanescu/la-poesie.php

https://ireneetlalitterature.wordpress.com/2013/07/01/nichita-stanescu-lange-blond/

http://www.revue-secousse.fr/Secousse-01/Poesie/Sks01-Stanescu-9poemes.pdf

http://le-monde-est-lesbien.positifforum.com/t30-voyage-en-poesie-roumaine

http://poezibao.typepad.com/poezibao/2008/11/nichita-stnescu.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nichita_St%C4%83nescu

Articles les plus consultés

Alain Bosquet 1919 1998

Ce qu'il faut - Supervielle

Neruda Ode à un albatros voyageur

Henri Pichette 1924 - 2000

Anna de Noailles 1876 1933

Toussaint - Verlaine

Parce que ~ Gabrielle Burel