L'attente - Mikhail Lermontov

L’Attente

Je l’attends dans la plaine sombre ;
Au loin je vois blanchir une ombre,
Une ombre qui vient doucement...
Eh non ! — trompeuse espérance —
C’est un vieux saule qui balance
Son tronc desséché et luisant.

Je me penche et longtemps j’écoute :
Je crois entendre sur la route
Le son qu’un pas léger produit...
Non, ce n’est rien ! C’est dans la mousse
Le bruit d’une feuille que pousse
Le vent parfumé de la nuit.

Rempli d’une amère tristesse,
Je me couche dans l’herbe épaisse
Et m’endors d’un sommeil profond...
Tout à coup, tremblant, je m’éveille :
Sa voix me parlait à l’oreille,
Sa bouche me baisait au front.

Mikhail Lermontov

Articles les plus consultés

Alain Bosquet 1919 1998

Ce qu'il faut - Supervielle

Neruda Ode à un albatros voyageur

Henri Pichette 1924 - 2000

Anna de Noailles 1876 1933

Toussaint - Verlaine

Parce que ~ Gabrielle Burel