Jean Tortel 1904-1993




Chaque pétale affecté
D'une frange impardonnable
Reparaitra l'an prochain
Presque à la même date
Tel qu'il est            presque
Parfait 

(...)

Bien comprendre
Que la merveille est fortuite
Ne s'insère pas
Dans le cours saisonnier
Ni même probablement
Dans l'espace qu'elle dérange
Jean Tortel in Les Saisons en cause
http://remue.net/spip.php?article305

"Le dehors est masse taillée
     Par l'aveuglante vitre où se cassent
     Plusieurs soleils non acceptables
     Les yeux saignant
     Le regard découpé."
                  in Les Saisons en cause, éd. Ryoan-ji, 1987)

"Au fond, tout ce que j’écris, c’est dans le but de n’avoir, un jour, plus rien à écrire. Ne plus être embarrassé par le souci, l’inquiétude d’avoir à écrire et me reposer dans le calme, ou une espèce de joie"
( Ratures des Jours)




http://diereseetlesdeux-siciles.hautetfort.com/apps/m/archive/2015/04/17/jean-tortel-1904-1993-5605482.html


 http://www.lexpress.fr/infos/pers/jean-tortel.html

http://poezibao.typepad.com/poezibao/2007/05/jean_tortel.html

Articles les plus consultés

Alain Bosquet 1919 1998

Ce qu'il faut - Supervielle

Neruda Ode à un albatros voyageur

Henri Pichette 1924 - 2000

Anna de Noailles 1876 1933

Toussaint - Verlaine

Parce que ~ Gabrielle Burel