27 juillet 1794 Chute de Robespierre



Le ciel eut enfin pitié de la France, et la chute de Robespierre étonna, par sa rapidité, ceux-là même qui étudiaient attentivement sa politique, et qui étaient placés le plus près de ses artifices. On ne saura qu’imparfaitement les mystères de son ambition ; on doute qu’il ait jamais eu de confident admis à connaître ses arrières-pensées : son âme vivait solitaire, et la retraite de sa conscience semblait n’être éclairée que par les torches des Furies.

http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article6117

Articles les plus consultés

Alain Bosquet 1919 1998

Ce qu'il faut - Supervielle

Neruda Ode à un albatros voyageur

Henri Pichette 1924 - 2000

Anna de Noailles 1876 1933

Toussaint - Verlaine

Parce que ~ Gabrielle Burel