Lambert Schlechter – Je t’ai regardée beaucoup



je t’ai regardée beaucoup
et ça m’a beaucoup ému
je t’ai trouvée si belle
que ça m’a presque fait pleurer
et j’ai pensé au-dedans de moi
que je ne voulais pas bientôt mourir
et j’ai pensé que je voulais encore
et encore te prendre dans mes bras
il m’importe mon amour que nous vivions

 Lambert Schlechter – Je t’ai regardée beaucoup


Vu les sept derniers jours

Levée en masse - Jean Malrieu 1915 - 1976

Sylvia Plath 1932 1963

Pierre Autin Grenier 1947 2014

Poésie ininterrompue - Eluard

Paol Keineg