Fusion ~ Gabrielle Burel sur La Cause Littéraire



Fusion

Tellement proches
Tellement unis
Au-delà des ténèbres
Je t’aime encore
Ni toi ni moi
N’y pouvons rien changer

La mer nous retient
La mer nous relie
Le roulis des vagues sur la dune
Le chant du vent dans les oyats
Me donnent tes messages
Et je sais que tu m’attends

Exposée sous la nuée
Dans un parfum d’armérie
La roche garde le brun de tes yeux
Où se noient mes pensées
Au travers de la nuit
Tu tiens ma main
Et je fais semblant de rien

Si proches et si unis
Nos cœurs transparents
Dans un rire de lune
Par-delà la mort
Tu m’aimes encore
Tu sais que je t’attends

© Gabrielle Burel

Articles les plus consultés

Alain Bosquet 1919 1998

Ce qu'il faut - Supervielle

Neruda Ode à un albatros voyageur

Henri Pichette 1924 - 2000

Anna de Noailles 1876 1933

Toussaint - Verlaine

Parce que ~ Gabrielle Burel