Juste une seconde ~ Gabrielle Burel

http://www.falbalapat.com/pages/gabrielle-burel-juste-une-seconde.html


Juste une seconde

Il caresse mon front
Serre ma main
Ne me perd pas de vue
L'orage gronde
Allume la chambre
Les déflagrations éclatent
À une seconde des zébrures
Et font vibrer les murs
Il regarde une larme
Glisser dans mon cou
Se faire avaler par l'oreiller
Un éclat plus fort le surprend
Il ferme les yeux
Juste une seconde
Et me regarde
Mon souffle imperceptible
Ne soulève plus ma poitrine

Dans le déferlement
Des enfers déchaînés
Claque une pluie battante
Qui attise sa douleur

Gabrielle  Burel 25/04/14


Articles les plus consultés

Alain Bosquet 1919 1998

Ce qu'il faut - Supervielle

Neruda Ode à un albatros voyageur

Henri Pichette 1924 - 2000

Anna de Noailles 1876 1933

Toussaint - Verlaine

Parce que ~ Gabrielle Burel