Envol

2

Je n'en peux plus
De cette odeur de formol
Qui ne couvre pas
La nauséabonde
Putréfaction en marche
De ce corps souffreteux

Il en aura vu et vécu
Ce corps épuisé
À l'étroit
Dans cette boîte
De passage

Pauvres fleurs
Pauvres notes

La vie est ailleurs
Dans une lumière
Si légère

Je vous y attends

Gabrielle Burel
09/12/17

Vu les sept derniers jours

Réflexion... Michel Billé

Réflexion... Hannah Arendt

René Char- Commune présence

Yves Bonnefoy Le PONT DE FER

Réflexion... Poésie René Crevel

Supervielle C'est vous quand vous êtes partie

Pierre REVERDY Toi ou moi

ALEJANDRA PIZARNIK. Mots

Poésie ininterrompue - Eluard